Calendrier militant

Aucun évènement dans le calendrier
Juin 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Fil d'actualité Solidaires

SOLIDAIRES

SOLIDAIRES
  • Le projet de loi relatif à la lutte contre la fraude s'inscrit dans une démarche, quasi-assumée dans l'exposé des motifs, de compensation de l'indulgence affichée envers les fraudeurs à l'occasion du projet de loi « pour un Etat au service d'une société de confiance » et du refus déterminé de levée du « verrou de Bercy ». Le projet de loi est néanmoins très modeste dans son ambition, se contentant pour l'essentiel d'aménagements à la marge, de modifications cosmétiques et d'un renforcement des sanctions (...) - Actualités partenaires / Article dans la newsletter

  • Motions issues du 31ème Congrès de Solidaires Finances Publiques : Une motion d'actualité sur CAP 22 Une motion d'actualité sur les conditions de travail Une motion de soutien aux cheminot-es - Retour sur... / Solidaires Finances publiques , Article dans la newsletter

  • Texte publié conjointement par Basta, Lundi Matin, Mediapart, Politis et Reporterre. - Actualités / Home page : dernières publications, Article dans la newsletter, Ecologie, Répression et libertés, Expression unitaire

 

 

 

 



Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.                                                 
SUD RETRAITE.E.S Basse Normandie

 

LES EHPAD VICTIMES

DE POLITIQUES D'AUSTERITE BUDGETAIRE

Ces dernières années, la presse a informé le public de la situation dégradée des établissements prenant en charge les personnes âgées : les conditions de travail y sont délétères pour les personnes soignantes et la vie y ressemble de plus en plus à un mouroir pour les personnes résidentes.

UNE LOGIQUE LIBERALE :

  •  Politique d'austérité pour le secteur public et associatif
  • Maximum de profit pour les investisseurs et les actionnaires dans le privé lucratif

Conséquences :

  • Diminution des effectifs
  • Dégradation des conditions de travail
  • Maltraitance institutionnelle des personnes accueillies

AU PLAN NATIONAL :

Selon la FNADEPA (directeurs d'établissements pour personnes âgées) :

«Nous sommes au bout de ce qu'il est possible d'accepter...Après avoir trop souvent tiré la sonnette d'alarme, nous clamons notre désarroi et celui du personnel face au manque de moyens humains et l'augmentation des cadences(…) Au final, c'est bien le résident qui en pâtit(…) Nous soulevons la question de l'humanité en EHPAD. »

Les conclusions d'un rapport parlementaire sur les EHPAD font état de conditions de travail particulièrement préoccupantes tant d'un point de vue physique que psychologique notamment pour les aides-soignant.e.s !

  • Absentéisme de 10 %
  • 2 fois plus d'accidents de travail par rapport à la moyenne nationale
  • Médicalisation des établissements « insuffisante » dont un tiers sans médecin coordonnateur-trice et une grande majorité sans infirmier.e de nuit d'où des hospitalisations en urgence

Malgré ce rapport, rien ne change !! Dans d'autres pays européens, quand il y a 80 personnes professionnelles pour 100 personnes résidentes, en France nous nous contentons de 55 pour 100.

STOP A LA MALTRAITANCE INSTITUTIONNELLE !!

La souffrance des aides-soignant(e)s au niveau des EHPAD est alarmante. Avec beaucoup d’arrêts maladie et une cadence infernale au niveau des soins, ce corps de métier est poussé à la rentabilité et ont des horaires contraignants. Ils travaillent un week-end sur deux pour être payés des clopinettes. Par exemple, un aide-soignant qui prend son service à 7h a la charge de 15 résidents (personnes âgées dépendantes) dont il doit effectuer les soins (toilette, alimentation) jusqu’à 11h30 soit 18 mn par résident. Il faut ensuite les installer au restaurant collectif pour les services du midi.

Pour un autre qui prend son service à 14h, il doit déjà procéder au change des résidents, puis servir le goûter, et ensuite les réinstaller au restaurant pour le dîner vers 18h30 (plus les personnes alitées qu’il faut nourrir sur place). Enfin, il procède au coucher (théoriquement en 1h). Vu le nombre de résidents par EHPAD (entre 75 et 100 résidents), et le nombre d’aides-soignants (seulement 4 en semaine, et réduit à 3 le week-end, sans compter le personnel malade non remplacé), comment peut- on travailler correctement dans des conditions pareilles ???

Les récentes mobilisations dans certains EHPAD amènent les médias à s’emparer du problème, voir l’article du « Monde » daté du 19 octobre 2017 « EHPAD un endroit où il ne fait pas toujours bon vieillir ». Dans le Jura, les personnels de l’EHPAD des Opalines se sont battus pour pouvoir exercer leur métier correctement.... il a fallu 117 jours de grève avant que l’on ne prenne en compte leurs revendications ! Nous saluons leur courage et leur détermination !

Imprimé par nos soins, ne pas jeter sur la voie publique

Décembre 2017

Décembre 2017embre 1720Décembre 2017

Solidaires Calvados - 12 rue du Colonel Rémy 14000 - 02 31 24 23 36 - 09 79 03 13 95

Optimisé Firefox | Copyright © 2014 - Solidaires Calvados | Tous Droits Réservés